Ateliers gratuits autour de la paralysie cérébrale par Tamar Rogoff (New York)

Enter the Faun-41

Québec, le samedi 19 mai 2018, de 9h30 à 16h

Maison pour la danse, 336 rue du Roi
Gratuit (inscription nécessaire)

Montréal, le mardi 22 mai 2018, de 9h30 à 16h

Espace Danse, Studio C des Grands Ballets Canadiens, 1435 rue de Bleury
En marge du Symposium international sur la danse et le mieux-être du Centre national de danse-thérapie
Gratuit (inscription nécessaire)

“In the process, she has changed his view of himself and of his possibilities.”

New York Times

La chorégraphe new-yorkaise Tamar Rogoff voulait créer une nouvelle version de L’Après-midi d’un faune (1912), pièce-phare de Vaslav Nijinski créée par les célèbres Ballets Russes de Diaghilev. Elle choisit alors de travailler avec le jeune comédien Greg Mozgala, atteint de paralysie cérébrale pour interpréter le faune. Tamar Rogoff a adapté ses techniques de création et d’enseignement à la condition physique de Gregg Mozgala et ce dernier a accepté de soumettre son corps et son esprit aux desseins de sa chorégraphe. Ainsi, ils ont ensemble réinventé leur pratique et leur propre existence.

Déroulement des ateliers

Les ateliers sont organisés par Cinédanse en marge du Symposium international sur la danse et le mieux-être.

Le premier atelier est destiné aux artistes et professionnels de la danse qui guideront, dans le second atelier, avec les mêmes exercices, les personnes atteintes de paralysie cérébrale, de troubles de la motricité. Les professionnels de la santé et de la recherche, les universitaires liés à ces domaines pourront se joindre aux ateliers. Les ateliers ne nécessitent aucun apprentissage préalable.

La projection du documentaire Enter the Faun (sous-titré en français) précédera chaque atelier 1 et 2 et sera suivie d’une période d’échanges avec les participants.

Atelier 1 de 9h30 à 12h30

Pour les professionnels de la danse et artistes intéressés de toutes conditions

Atelier 2 de 13h à 16h

Pour les personnes atteintes de paralysie cérébrale, de trouble de motricité et les membres de leur famille, les professionnels des milieux médicaux, chercheurs, universitaires; auxquels se joindront les artistes ayant suivi l’atelier 1.

Présentation des ateliers

Tamar Rogoff a dressé un programme d’exercices par lesquels les participants expérimenteront une nouvelle approche face à la gestion de leur motricité. Comme Gregg Mozgala, qui a appris à rompre avec des habitudes motrices engendrées par la paralysie cérébrale, les participants seront amenés à découvrir des parties de leur corps sur lesquelles ils n’avaient que peu de contrôle auparavant et qui peuvent être sources de réhabilitation motrice. Ainsi, certains exercices, fondés sur la neuroplasticité du cerveau, visent à rompre avec les routines acquises dans la façon de se mouvoir et à explorer de nouvelles avenues dans le contrôle de la motricité. D’autres exercices exploiteront la technique du « involontary shaking » dans laquelle le relâchement des muscles réduit la tension dans le corps tout en réduisant les signaux de douleur et en augmentant le sentiment de bien-être. Tous les exercices des ateliers s’inspirent du travail de réhabilitation qui a permis à Mozgala d’assouplir ses mouvements et d’adopter une démarche les pieds déposés à plat au sol.

Comment s’inscrire?

Écrivez-nous un courriel à Cinédanse indiquant votre nom et prénom, votre numéro de téléphone, votre âge, votre fonction (s’il y a lieu), à l’adresse suivante : info@cinedanse.ca

Pour plus d’informations, consultez le site de Cinédanse ici (http://cinedanse.ca/) ou communiquez avec la compagnie du lundi au vendredi de 14h à 17h au (514) 723-0449.

N.B. Places limitées à 15-20 personnes pour l’atelier 1 et 15-20 personnes pour l’atelier 2

Enter the Faun-40

 

Biographie de Tamar Rogoff

tamar-rogoffLa chorégraphe new-yorkaise Tamar Rogoff explore les limites de l’être humain confronté à aux circonstances extrêmes de son existence. Qu’elle produise ses créations sur de vastes sites de lieux inusités comme du haut d’un des édifices surplombant la Place du Lincoln Center, en pleine forêt en Biélorussie, sur des toits du Lower East Side, à l’écran ou dans des salles de spectacle traditionnelles, Rogoff crée toujours à travers le prisme de nos possibilités intimes, en danse et au cinéma, et brise régulièrement le quatrième mur. Elle a travaillé autant avec les membres de la communauté d’où originent ses ancêtres morts lors de l’Holocauste, des vétérans de guerre atteints du syndrome post-traumatique, que le jeune comédien Gregg Mozgala atteint de paralysie cérébrale, que l’actrice Claire Daines, avec qui elle a maintes fois collaboré.

Tamar a enseigné pendant de nombreuses années au Performance Space 122 du East Village et au New-York University’s Experimental Theater Wing. En 2004, elle fonde le programme en arts à Solar One, Centre d’éducation new-yorkais voué à l’environnement et aux arts.

Tamar est issue d’une famille de médecins. Avec son conjoint, qui voulait fuir les États-Unis pour ne pas être enrôlé dans la guerre du Vietnam, Tamar a vécu à Montréal à la fin des années ’60, pendant plus de deux ans. C’est avec joie qu’elle reviendra à Montréal et au Québec où elle a débuté sa carrière.

Tamar Rogoff et Gregg Mozgala sont invités dans le monde entier pour venir partager leur expérience. Ils ont déjà monté des ateliers avec beaucoup de succès lors de plusieurs festivals de films dont le Dance on Camera de New-York, le San Francisco Dance Film Festival, The Extraordinary Film Festival de Namur en Belgique ou encore le Sarasota Film Festival. Ils ont également réalisé des stages d’une semaine à Valence en Espagne avec une école de ballet pour enfants handicapés ; en Australie avec le centre de recherche Cerebral Palsy Alliance à Sydney; à New York avec la compagnie de danse Mark Morris et son programme de Danse pour Parkinsons Disease; et à Madison dans le Wisconsin avec les départements de médecine, danse et kinésiologie de l’Université de Wisconsin. Le documentaire Enter the faun a aussi été projeté au Centre Pompidou à Paris.

logos finaux 573p