Dimanche 23 septembre 12 H

Les rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch

Autres projections

Dimanche 23 sept 14 h 30 - Séance au Cinéma du Parc | en anglais
Lundi 24 sept 13 h 30 - matinées scolaires au Cinéma du Parc | en français et en anglais

Un dimanche après-midi avec Pina

« Anyone who liked Pina will want to see it » The Observer, London

Montréal n'a pas revu la magnifique troupe de Pina Bausch depuis la mémorable édition 1985 du Festival international de nouvelle danse (FIND) que Chantal Pontbriand nous avait si brillamment concoctée. La présentation de sa pièce phare Kontakthof (1978) avait ébloui la Place des Arts.

En attendant le retour de la troupe un jour, découvrez les deux plus beaux films sur Pina Bausch. Café avec Pina, que signe Lee Yanor, est une pure merveille : la rencontre des deux grands esprits. Alors que Rêves dansants, véritable bijou de documentaire d'Anne Linsel, raconte la touchante histoire d'une bande d'adolescents âgés de 14 à 18 ans que Pina prend sous son aile pour reprendre son fameux Kontakthof. Ce cabaret berlinois illustrant avec finesse les relations humaines mérite notre plus haute attention.

Le dernier regard que Pina Bausch pose avant sa mort sur la jeunesse devrait faire le tour des écoles secondaires du Québec tant il inspire.

Extrait vidéo trailer

Réalisation Anne Linsel & Rainer Hoffmann
DE | 2010 | 89’ | documentaireDE | 2010 | 89’ | documentaire

À ne pas manquer

RENCONTREZ, après chacune des projections, l'interprète de longue date de Pina Bausch, Jo Ann Endicott venue spécialement de Wuppertal.

En première partie

jeu

Jeu de société
de Stéphanie Aubin et Arnaud Baumann
(chor. Stéphanie Aubin) | FR | 2010 | 4’ | Court
Premier prix IDILL.eu 2011, une oeuvre d'une grande humanité.

errances

Errances
de Audrey Bergeron, chorégraphie
réalisation de Ky Vy Le Duc | CA | 2012 | 3’ | Court
Premier film de la jeune diplômée de l’École de danse contemporaine de Montréal. Son parcours international s'amorce à peine...

pina

Café avec Pina
de Lee Yanor | ISR | 2006 | 51' | Moyen
Pina, en toute intimité, grâce à Lee Yanor. Comme vous ne l'avez jamais vu.


Dimanche 23 septembre 16 H 30

Claude Bessy : Lignes d’une Vie

Hommage à Mlle Bessy

« Et Dieu créa la danseuse… »

Par sa beauté sculpturale et sa féminité à fleur de peau, Claude Bessy fut considérée comme la Bardot de la danse des deux côtés de l'Atlantique.

Pour Serge Lifar qui l'a mise en lumière au Ballet de l'Opéra de Paris, elle était la Silhouette dorée. Elle s'est aussi illustrée en grande tragédienne dans le rôle de Phèdre qu'il a spécialement créé pour elle. Gene Kelly, charmé par sa grâce et sa sensualité, lui a ouvert les portes d'Hollywood. Mademoiselle Bessy ne s'est donc jamais limitée au classique, estimant dès son jeune âge qu'une danseuse accomplie devait tout interpréter. Son grand ami Béjart lui offrira d'ailleurs de créer son fameux Boléro.

Pendant plus de 30 années, elle dirigera l'École du Ballet de l'Opéra et offrira aux scènes du monde parmi les plus beaux danseurs étoiles français : que l'on pense à Sylvie Guillem, Marie-Agnès Gillot, à Manuel Legris, Laurent Hilaire ou encore Nicolas Le Riche.

bessy

Savez-vous que Claude Bessy a dansé La Belle Hélène avec notre Fernand Nault au American Ballet Theater? Que lors de l'Exposition universelle de 1967, avec le Ballet de l'Opéra de Paris, elle y avait brillé dans le rôle de Coppélia à la Place des Arts.

Avec l'humour délicieux qui la distingue, son tempérament volontaire et sa constante passion pour la danse qui lui a conservé un éclat de jeunesse, Claude Bessy accompagnera son film jusqu'à Montréal pour vous le présenter.

Réalisation Fabrice Herreault
US | 2011 | 50’ | Documentaire en français s.-t. en anglais

Danser, danser, toujours danser...!

diamond

Diamond dancers
de Quirine Racké et Helena Muskens (chor. Nicole Beutler) | NL | 2010 | 8’ | Court
L’âge d’or du flash mob... Pour la suite du monde, réjouissant!

promise

Promise of Fallen Time
de Isabel Rocamora | UK/SP | 2007 | 22’ | Court
Mention special du Jury en 2009, Il Coreografo Elettronico Festival, Naples. À nos parents. À nos grands- parents.

old man

Dance Like your old man
de Gideon Obarzanek | AU | 2007 | 10’
Prix du meilleur court et Prix du public du meilleur court au Cinedans Amsterdam 2008