Sandy Silva et Marlene Millar récipiendaires du Prix Lumière 2015 pour le film Lay Me Low

Lay Me Low still 6

English follows

Cinédanse Québec est heureux d’annoncer le gagnant du premier « Prix Lumière ». Ce prix a été remis lors de la clôture de l’événement Cinédanse Québec 2015, le dimanche 27 septembre à 16h.

Les gagnantes

Le film Lay Me Low de Sandy Silva et de Marlene Millar a été sélectionné par le jury présidé par Martine Époque. Le jury qualifie leur œuvre comme un « film accompli dans lequel tous les éléments s’unissent avec force. Rien n’y est en trop, en surplus, en excès. La sobriété, l’efficacité des moyens choisis et l’authenticité de l’interprétation en font une œuvre unique, lumineuse et universelle. Lay me low est un film sensible et envoutant. »

Le jury
Outre Martine Époque, le jury était composé de : Kathleya Afanador, directrice de la programmation et du contenu artistique de la plate-forme TenduTV (New-York); Josianne Desloges, journaliste et chroniqueure en arts visuels du quotidien de Québec Le Soleil; Sébastien Hudon, directeur artistique de la Bande-Vidéo de Québec; Greta Schoenberg, directrice artistique et fondatrice du San Francisco Dance Film Festival; Mor Shani, jeune chorégraphe-interprète israélien.

Le prix
Les artistes récipiendaires reçoivent une résidence de trois semaines d’une valeur de 20 000 $ pour créer, à Québec, un nouveau film d’art. Cette œuvre devra être achevée à temps pour être présentée lors de la troisième édition de Cinédanse en 2017. Sylvain Bleau remercie pour leur générosité les directions artistiques de Spira, la Bande-Vidéo et la Rotonde centre chorégraphique contemporain de Québec, qui ont, avec empressement, offert chacun une semaine de résidence, leurs équipements et services techniques afin que ce prix soit constitué.

Bleau a nommé ce « Prix Lumière » en clin d’œil aux frères Auguste et Louis Lumière qui, déjà à la fin du 19e siècle, aux premiers pas du cinéma, expérimentaient la danse à l’écran avec la grande interprète Loïe Fuller dans leur célèbre film Danse Serpentine (1896).

Cinédanse Québec 2015
Rappelons que c’est à Québec que la deuxième édition de l’événement Cinédanse s’est déroulée, en marge de l’exposition sur la danse contemporaine Corps Rebelles. Le festival s’est tenu du 24 au 27 septembre au Musée de la civilisation. Plus d’une cinquantaine de films et d’œuvres, originaires de 15 pays figuraient au programme signé par Sylvain Bleau.

logos2


Sandy Silva and Marlene Millar recipients of the Prix Lumière 2015 for the movie Lay Me Low

Cinédanse Québec is proud to announce the winner of the first « Prix Lumière ». This prize will be handed during the last evening of the event Cinédanse Québec 2015, on sunday, september 27th, at 4 pm.

The winners
The movie Lay Me Low by Sandy Silva and Marlene Millar was selected by the jury chaired by Martine Époque. The jury liked the sobriety, the efficiency and the authenticity of the performance that work together to make a unique, bright and universal piece”.

The jury
Besides Martine Époque, the jury was composed of : Kathleya Afanador, director of TenduTV’s program and artistic content (New-York); Josianne Desloges, journalist and visual arts columnist at Le Soleil; Sébastien Hudon, art director of Bande-Vidéo from Quebec; Greta Schoenberg, art director and founder of San Francisco Dance Film Festival; Mor Shani, young Israeli choreographer-performer.

The prize
The recipients will receive a residence of three weeks (total value of 20 000 $) to create, in Quebec, a new movie of art. This work must be finished in time to be presented during the third edition of Cinédanse, in 2017. Sylvain Bleau thanks, for their generosity, the artistic directions of Spira, La Bande-Video and the Rotonde centre chorégraphique contemporain de Québec, which each offered one week of residence, their equipments and technical services in order for this prize to be constituted.

Mr. Bleau named this prize « Prix Lumière » in allusion to the brothers Auguste and Louis Lumière who, already at the end of the 19th century, in the first steps of the cinema, experimented with dance on screen with their movie Danse Serpentine (1896).

logos2