Sylvain Bleau, le directeur

« Cinédanse Montréal, dirigé par Sylvain Bleau, frappe fort pour sa première cuvée. »
Odile Tremblay, Le Devoir, 19 septembre 2012

Sylvain Bleau qui évolue au sein du milieu de la danse depuis 20 ans.

De 1996 à 1999, il occupe le poste de directeur des affaires corporatives aux Grands Ballets Canadiens, où il est responsable du financement privé. L’inspirant directeur artistique de l’époque Lawrence Rhodes (actuel directeur du Julliard School of Dance) devient alors, sans s’en rendre compte, son mentor. Larry lui ouvre les clés de la danse. À travers son enthousiasme auprès des commanditaires et  mécènes, il participe stratégiquement à l’élimination du déficit accumulé.

Par la suite, pendant cinq années, de 2000 à 2005, Sylvain œuvre auprès d’Édouard Lock chez La La La Human Steps où il agit à titre de directeur des affaires publiques, d’abord responsable du financement privé et ensuite également des communications. Il verra les derniers pas de Louise Lecavalier avec Lock et la naissance d’Amelia, fameux ballet qui deviendra un film d’une rare beauté. Sylvain Bleau contribue alors au rayonnement du chorégraphe, et sous son impulsion, la compagnie connaît un retour à la santé financière.

De 2006 à 2011, Sylvain conseille artistes et compagnies, surtout du domaine des arts de la scène. Sa plus grande réalisation au cours de ses années : en 2008, à l’invitation de son nouveau directeur Jack Udashkin, Il met en scelle la renaissance du Théâtre La Chapelle, aujourd’hui reconnu comme un haut-lieu de l’avant-garde à Montréal. À cette époque, alors qu’il découvre une toute nouvelle faune d’artistes montréalais et étrangers, il effectue des brigades auprès de Tangente, du Théâtre de l’Opsis et de jeunes chorégraphes. Il travaille pour la jeune chorégraphe-interprète Stéphanie Decourteille dont le court métrage Vertiges sur la pièce Nude de Radiohead est sélectionné par les plus importants festivals de films de danse, dont le Cinedans d’Amsterdam, qui l’inspirera…

En 2011, il fonde La Caravane de Phoebus et présente la 1re édition de Cinédanse à Montréal en septembre 2012. En septembre 2015, la 2e édition Cinédanse Québec 2015 se tient au Musée de la civilisation de Québec, en parallèle de la grande exposition sur la danse contemporaine «Corps Rebelles».

Sylvain Bleau détient le « Income Manager Certificate » de la Waterloo University (Ontario), diplôme d’études spécialisées en marketing et financement culturels. Il a obtenu un baccalauréat en science politique de l’Université de Montréal (1991), où il a complété une scolarité de maîtrise se spécialisant sur les relations internationales du Québec (1960-90) et l’intervention des pouvoirs publics en matière culturelle. Pendant ces études, il a eu l’opportunité d’œuvrer à l’organisation de deux colloques internationaux sur les politiques culturelles, à titre d’assistant de recherche de la Chaire de gestion des arts des HEC de Montréal.

Il a séjourné à deux reprises à l’étranger, à Londres en 1990, comme vendeur de cravates (oui!) au fameux magasin Harrod’s, alors jeune amateur culturel choyé, et à Lyon en 1992, comme assistant Études et Statistiques à la direction des Affaires culturelles de la Ville de Lyon.